« La réussite d’une pédagogie ludique dépend davantage des conditions de simulation que du jeu en lui-même » (Eric Sanchez, EducTICE)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 novembre 2011.

Serious game ou serious play? La question peut paraître vénielle, mais, à en croire Éric Sanchez, maître de conférences spécialisé dans les technologies de l'information et de la communication (TIC) à l'École normale supérieure de Lyon ainsi que dans un institut universitaire québécois, la différence d'interprétation se révèle, au contraire, fondamentale. « En anglais, le terme "game" désigne le jeu en tant qu'objet ou artefact, alors que la notion de "play" recouvre la situation, l'activité de jouer, de simuler. En termes sémiotique, il serait plus convenable de parler de serious playing dès lors que le jeu est mis au service de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également