La nouvelle présidente du CNFPTLV assume son rôle de « facilitateur»

Danielle Kaisergruber n’a pas réfléchi très longtemps avant d’accepter la présidence du Conseil national de la formation tout au long de la vie (CNFPTLV). Elle a été attirée par sa position stratégique « C’est l’endroit où il y a toutes les parties prenantes de la formation : les régions, les partenaires sociaux, les ministères, les organismes consulaires professionnels et les fédérations professionnelles  », a-t-elle expliqué au Quotidien de la formation, vendredi 14 décembre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 décembre 2012.

En tant que chercheure et consultante, la nouvelle présidente qui sera installée demain 18 décembre par Thierry Repentin, ministre de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, connaissait les travaux sur comptes de la formation et les évaluations menés par le Conseil. Mais, concède-t-elle « très honnêtement, j’ignorais qu’il était aussi consulté sur les textes relatifs à la formation. » Et cette découverte n’est pas faite pour lui déplaire. « Les textes c’est important. Beaucoup d’organismes ont une fonction d’étude et d’évaluation, mais ils ne plongent pas dans les dossiers, ils ne mettent pas la main à la pâte. Or décortiquer les textes, ça…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia