Le travail et la formation en prison doivent servir la réinsertion (Institut Montaigne)

L’Institut Montaigne et la Fondation M6 publient un rapport sur la question du travail pénitentiaire et de la formation en prison. Non sans décrire l’échec du modèle actuel, les auteurs formulent neuf propositions pour sortir de l’impasse, dont six concernent directement la formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 février 2018.

« Parce qu’une prison qui ne réinsère pas est préjudiciable à la société tout entière », le rapport de l’Institut Montaigne appelle à revoir de fond en comble l’approche du travail et de la formation en milieu pénitentiaire. « L’orientation des détenus dès leur arrivée en prison, le développement de leurs qualifications professionnelles, par le travail et la formation, sont deux impératifs majeurs », insistent les auteurs. Pour ce faire, le rapport formule une série de propositions visant à dépasser les logiques cantonnées à l’occupation des détenus, pour inscrire pleinement le travail et la formation dans une logique de réinsertion.…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters