Mise en œuvre du service public régional de l’orientation : à chaque Région sa méthode

La démarche eût été concertée qu’elle eût pris des allures de colloque sur la variété des scénarios de mise en œuvre du service public régional de l’orientation (SPRO) : jeudi 2 juillet 2015, chacune de leur côté pour la Corse et le Languedoc-Roussillon, ensemble pour les deux Normandie, quatre Régions avaient mis l’organisation de leur futur service d’orientation à l’ordre du jour. Où l’on voit que les démarches diffèrent.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 07 juillet 2015.

N’ayant pas à faire face à une fusion, la collectivité territoriale de Corse (CTC) a suivi une voie classique en signant avec l’État et le Rectorat de l’Académie de Corse une convention relative à la coordination du SPRO directement inspirée de l’accord-cadre du 28 novembre 2014 conclu entre l’État et l’Association des régions de France (voir notre article). Ainsi, pour la CTC, « la situation de l’emploi sera forcément revitalisée grâce à un dispositif coordonnant l’ensemble des ressources disponibles en matière d’orientation. En effet, en mutualisant une nouvelle fois leurs ressources et leurs compétences, l’État , le Rectorat de l’Académie…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters