Appel aux contributions des acteurs des compétences pour établir une liste des métiers émergents

France compétences a lancé un appel à contributions en direction de l’ensemble des acteurs des compétences « afin d’établir une liste de métiers émergents ou en particulière évolution », selon un communiqué de l’instance de gouvernance de la formation professionnelle, diffusé jeudi 12 septembre.

Par - Le 17 septembre 2019.

Les certifications professionnelles correspondant aux métiers identifiés, bénéficieront d’une procédure simplifiée d’enregistrement au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). Les contributions sont attendues jusqu’au 8 novembre prochain et la liste sera publiée d’ici à la fin de l’année 2019.

Acteurs et témoins de la transformation des métiers

France compétences a également précisé le mode d’emploi. L’appel à contributions s’adresse aux acteurs et témoins de la transformation des métiers (branches professionnelles, entreprises, organismes de formation, observatoires, cabinets d’études etc.). Il est en ligne sur le site de France compétences et ouvert jusqu’au 8 novembre prochain.

Le Comité scientifique a défini un cadre d’analyse visant à objectiver les informations fournies. « Ce cadre permet également de mieux mesurer les impacts et l’ampleur des évolutions des métiers », souligne France compétences. Après son analyse, une liste des métiers sera proposée à la Commission en charge des certifications professionnelle, d’ici la fin de l’année. En 2020, sur la base de cette liste, les certificateurs pourront déposer leurs demandes d’enregistrement et bénéficier ainsi d’une procédure simplifiée.

Adéquation avec le marché du travail

Pour rappel, le législateur a réaffirmé la finalité des certifications professionnelles à attester de compétences en adéquation avec les besoins du marché du travail. « Cette adéquation s’apprécie notamment en analysant le devenir professionnel des titulaires de la certification. La loi pose cependant un aménagement à ce principe via une procédure simplifiée qui dispense de cette justification », précise la direction de France compétences.

Cette procédure dérogatoire est mise en œuvre sur le fondement d’une liste des métiers en particulière évolution ou émergents, établie par la Commission de la certification professionnelle de France compétences, sur proposition de son Comité scientifique. « Elle vise à ce que les certifications professionnelles puissent répondre aux évolutions les plus rapides et le plus significatives du marché de l’emploi. Les certifications, visant à l’acquisition des compétences nécessaires à l’exercice des métiers identifiées dans cette liste, seront donc dispensées de cette justification du suivi des titulaires à l’occasion d’un premier enregistrement », conclut France compétences.

Centre Inffo vous conseille également