L’ANPE Togo « met en articulation les questions d’emploi et de formation professionnelle » (Knock Billy)

Par - Le 19 septembre 2017.

Participant au lancement du réseau francophone des acteurs et agences de l’information sur la formation professionnelle, jeudi 7 septembre à Paris (voir notre article), Knock Billy représentait le directeur général de l’ANPE Togo, Edmond Amoussou Coman. Il a présenté les missions de l’Agence nationale pour l’emploi du Togo en rapport avec la formation professionnelle.

Articulation

Créée en 2006, opérationnelle depuis 2010, l’ANPE Togo oriente les demandeurs vers les centres de formation professionnelle. « L’ANPE met en articulation les questions d’emploi et de formation professionnelle, dans la perspective de jouer un rôle d’organisme spécifique de promotion et d’information sur la formation professionnelle  », explique Knock Billy.

Partenariats

Sur le plan national, l’ANPE travaille en partenariat avec des organismes publics et parapublics, en lien avec les différents ministères, les opérateurs publics, des partenaires financiers et techniques, la Banque africaine de développement et la Banque mondiale. Et sur le plan institutionnel international, avec Pôle emploi France sur les questions de formation et d’emploi, et avec Expertise France. Cette agence française de coopération technique internationale a accompagné l’ANPE Togo sur les questions relatives à l’inspection du travail et à la sécurité sociale.

Sur les questions spécifiques de formation, le gouvernement togolais a demandé à l’Agence nationale pour l’emploi de réfléchir sur les questions de formation et d’emploi pour prévenir au maximum le décalage entre ce qui relève de la formation au niveau initial et au niveau des centres de formation.

Adéquation

Comme son homologue française, par exemple, l’ANPE française est confrontée à l’écueil redoutable de l’adéquation entre offre de formation et débouchés en termes d’emploi. « Les personnes que nous formons se retrouvent souvent au chômage pendant une longue durée, faute de réflexion en amont sur les secteurs porteurs », analyse Knock Billy. En France, Pôle emploi publie chaque année une enquête sur les besoins en main-d’œuvre. Dans cette perspective d’identification des besoins sectoriels, un observatoire de l’emploi et de la formation professionnelle, détaché de l’ANPE, a été récemment mis en place.

Information sur la formation

L’agence réfléchit en parallèle à la mise en place d’un organisme spécifique traitant des questions d’information sur la formation professionnelle, inspiré d’autres pays, comme le Sénégal. « Je porte ce projet, je milite pour, le ministère de l’Emploi est d’accord pour permettre aux salariés, aux étudiants, de s’informer sur ce que peut apporter la formation professionnelle », décrypte Knock Billy.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform