Inffo formation n° 1043 – Le nouveau paysage des observatoires de branche

Il en existe plus d’une centaine, même si tous ne sont pas actifs. Les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications (OPMQ) sont les têtes chercheuses de la politique emploi-formation des branches professionnelles. Les moyens ne suivent pas vraiment : un sur deux ne dispose pour travailler que de la moitié d’un équivalent temps plein.

Article réservé aux abonnés d'Inffo formation

Par - Le 22 novembre 2022.

Outils techniques au service de la politique emploi-formation des branches professionnelles, les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications ont été généralisés au début des années 2000. Entrés dans un “âge de la maturité”, ils ont vu leur environnement bouleversé par la loi “Avenir professionnel” de 2018 et la création d’opérateurs de compétences au périmètre élargi. France compétences vient aussi désormais en appui à leur mission. Un contexte qui, tout en amenant certains OPMQ à exercer dans des configurations renouvelées, est de nature à impulser davantage de collaboration entre acteurs de l’observation. Inffo formation n° 1043 - Le nouveau paysage des observatoires de branche [button size="medium" color="blue" target="blank"…

— Article réservé aux abonnés d'Inffo formation —

Centre Inffo vous conseille également