La Grande école du numérique publie les derniers résultats de son Observatoire

La Grande école du numérique vient de dévoiler le palmarès des 15 métiers numériques les plus recherchés. En 2021, les développeurs DevOps et en Digital business progressent le plus. L’Ile-de-France concentre toujours l’essentiel des emplois et des entreprises du numérique.

Par - Le 13 janvier 2022.

La Grande école du numérique (GEN) déploie sa nouvelle feuille de route. Dans le cadre de son activité d’identification des compétences numériques les plus recherchées, la GEN vient de publier les résultats de son Observatoire. Les métiers du digital en constante évolution poursuivent leur progression. Le groupement d’intérêt économique établit un top 15 sur un panel de 55 métiers éligibles aux formations inclusives proposées par son réseau.

Des métiers en forte progression

Parmi eux, celui de « DevOps » connaît la plus forte progression passant de la 3éme à la 2éme position des métiers les plus recherchés par les recruteurs. Ces développeurs associent des compétences en développement et en mise en place de process au sein des organisations. Poste clé, le développeur « DevOps » facilite la collaboration des différentes équipes sur les projets digitaux. A noter également, le Data Analyst toujours aussi demandé et le Digital Business Developer en croissance de plus de 30%. Capable d’identifier les leviers de croissance digitaux, ce dernier joue un rôle stratégique dans l’entreprise.

Des régions en pointe

L’Ile-de-France reste en tête des régions les plus dynamiques en matière d’emploi numérique. Les tensions sur les recrutements y sont particulièrement fortes sur les postes de développeurs Full Stack (codeurs généralistes), de Data Analysts et de Chefs de projets. Suit dans ce palmarès régional, l’Auvergne-Rhône-Alpes qui récolte les fruits d’une politique volontariste de développement de l’industrie numérique avec, notamment, la création de son campus région dédié à ces métiers dans la métropole lyonnaise. La région représente désormais 4% des emplois dans ce secteur. Viennent ensuite les Hauts-de-France qui compte désormais 10 incubateurs et 8 pôles de compétitivité. D’autres régions investissent dans l’écosystème digital à l’instar de la région Grand-Est qui a engagé en décembre dernier l’acte II de son plan de relance notamment dans les réseaux et télécoms.La GEN lancera en 2022 Gen Scan. Ce nouvel outil mettra en lien l’offre de formation avec les compétences recherchées dans les différentes régions.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Advertisement