Vanessa Lambert, du micro de France Bleu au bouquet de fleurs

Après avoir animé les après-midis de France Bleu pendant des années, Vanessa Lambert veut devenir fleuriste. Loin de la Maison de la radio, à l’âge de 43 ans, elle prépare un CAP. Son objectif : vendre des fleurs produites en France. Elle a déjà commencé sa formation et trouvé ses premiers stages.

Par - Le 28 décembre 2020.

Les souvenirs d’enfance de Vanessa Lambert sont remplis de fleurs. Sans jamais avoir eu la main verte, elle a toujours composé des bouquets, juste pour le plaisir. Jusqu’au printemps dernier, elle vivait de son autre passion : la radio. Vanessa en fait depuis l’âge de 17 ans.
Mais au début de l’année, sa fleuriste lui a fait un compliment sur ses choix de composition florale. “Elle m’a dit que j’avais l’œil et que je devrais penser à une reconversion, raconte l’animatrice de France Bleu. Ça a été un déclic pour moi.” Aussitôt, Vanessa Lambert consulte son compte personnel de formation (CPF) et s’aperçoit qu’elle dispose d’un budget suffisant pour financer l’école que la fleuriste lui a conseillée. “J’ai pris ma décision en deux jours, confie Vanessa Lambert. Ma réaction a été un peu impulsive, mais c’était comme une évidence.”
Spécialisée dans la formation à distance aux métiers de l’artisanat, l’École des Pros prépare notamment les candidats au CAP de fleuriste. Les cours théoriques sont donnés en ligne. Souvent destinés à un jeune public peu expérimenté, ils commencent par une mise en garde sur les risques du métier : l’usage de l’électricité à proximité de l’eau, l’hygiène…

Des stages en Bretagne

Tout en continuant son émission chaque après-midi sur France Bleu, Vanessa suit les cours en vidéo, répond également aux tests et fait les devoirs demandés au fil des étapes. À peine après avoir commencé cette formation, elle décide de ne pas renouveler son contrat avec l’antenne nationale de France Bleu et la capitale, pour s’installer en Bretagne. Ce déménagement est idéal pour la suite de la formation, qui prévoit aussi quatorze semaines de stage en entreprise. “J’ai démarché des horticulteurs et des fleuristes et ils ont tous accepté de me prendre, explique la nouvelle apprentie. C’est plus facile pour eux de former un adulte en reconversion qu’un adolescent.”

Vendre des fleurs produites en France

Pourtant, Vanessa a tout à apprendre. D’ici le jour de l’examen au mois de juin 2021, elle doit à la fois connaître le nom de toutes les fleurs comme savoir composer un bouquet de mariée. Un nouveau métier à apprendre en quelques mois. Déjà éloignée du micro, Vanessa Lambert n’a pas l’intention d’ouvrir son magasin. Son projet : travailler avec un horticulteur breton pour vendre des fleurs produites sur place. Elle sait déjà qu’elle ne gagnera pas le même salaire qu’à la Maison de la radio. “Je gagne en qualité de vie, dit-elle. Et je suis vraiment plus heureuse. Et puis, les fleurs, c’est aussi comme une émission de radio, ça sert à mettre de la couleur chez les gens !”

Bio Express

1994
Première année de radio

Janvier 2020
Entame une formation pour préparer le CAP de fleuriste

Juin 2020
Quitte l’antenne nationale de France Bleu

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register