« Conserver une obligation de financement de la formation professionnelle est impératif pour maintenir la mutualisation » (Paul Desaigues, CGT, rapport Larcher)

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 11 avril 2012. Mis à jour le 12 mars 2019.

« Pour nous, conserver une obligation de financement est impératif pour maintenir la mutualisation. La CGT considère même qu'il serait judicieux d'augmenter la surface de mutualisation en ce qui concerne la formation professionnelle. » Telle est la réaction de Paul Desaigues, conseiller confédéral à la formation initiale et continue à la CGT à la lecture du rapport Larcher, intitulé « La formation professionnelle : clé pour l’emploi et la compétitivité » et remis au chef de l'État vendredi 6 avril 2012 (voir notre article). Il s'exprime de la sorte suite à une proposition du sénateur des Yvelines qui souhaite « supprimer la contribution légale et…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également