Décrets d’application de la loi du 5 mars 2014 : un « sentiment global de complexité » (Gérard Cherpion)

Que pense Gérard Cherpion, député UMP des Vosges, des projets de décrets de la loi du 5 mars 2014 discutés aujourd’hui même en séance plénière du Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (CNFPTLV) ?

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 13 juin 2014.

Pour celui qui fut à l'origine de la loi de 2011 sur le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels, un « sentiment global » domine : « cela va à l'encontre de la simplification ». Évoquant un système qui « ajoute de la complexité à la complexité », l'élu souligne la prévalence des intérêts particuliers et des postures. Notamment celle d'un État qui peinerait à tirer les conclusions pleines et entières du passage de responsabilités aux Régions. Apprentissage : où sont les compensations ? Alors que toujours plus de compétences sont dévolues aux Régions, l'État continue, selon Gérard Cherpion, d'être habité d'une tentation « hégémonique ». Problème, l'État…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor