L’exclusion de la CGT de la direction du Copinef signe « l’abandon de la réflexion collégiale » (Paul Desaigues)

Réagissant à l’exclusion de la CGT de la direction du Copinef[Comité paritaire interprofessionnel national pour la formation professionnelle et l’emploi.]] (voir [notre article), Paul Desaigues déplore, en son nom, une pratique qu’il juge contraire à l’organisation traditionnelle du système de formation.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 16 avril 2014. Mis à jour le 12 mars 2019.

Joint par le Quotidien de la formation, mardi 15 avril, Paul Desaigues commence par contester l'analyse de Christian Janin (CFDT), possible premier futur président du Copinef : « nous ne nous sommes pas opposés à l'ANI[[Accord national interprofessionnel (ndr : du 14 décembre 2013).]], nous ne l'avons pas signé, ce qui est quand même très différent ». La nuance ? « Les ANI sont dans une logique du tout ou rien, on ne peut pas être d'accord à 70 ou 80 %. Nous ne l'avons pas signé mais on ne peut pas dire que nous nous sommes opposés puisqu'il contient énormément de choses que nous avons…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également