L’Unsa réaffirme son engagement pour un « contrat d’alternance sécurisé »

Reçue mardi 24 septembre par le cabinet de Michel Sapin dans le cadre de la concertation apprentissage, l’Union nationale des syndicats autonomes (Unsa) en a profité pour élargir le sujet en plaidant pour un « contrat d’alternance sécurisé ». Secrétaire national en charge de la formation professionnelle, Jean-Marie Truffat a répondu aux questions du Quotidien de la formation, vendredi 27 septembre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 30 septembre 2013.

De l'orientation à l'emploi. « Notre revendication n'est pas nouvelle, elle vise à la simplification pour plus de lisibilité. On préconise un contrat d'alternance sécurisé, c'est-à-dire un contrat unique qui s'adapte à la personnalité de l'individu et au parcours qu'il envisage. » La sécurisation passerait par une attention particulière accordée à la notion de parcours avec, par exemple, un « tronc commun pour permettre les mobilités en cas de mauvaise orientation et faire face aux ruptures », mais aussi la prise en compte de l'ensemble des dimensions sociales qui permettent ou non l'inscription dans un projet tel que la « culture » ou le…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform