Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) entendent peser sur la réforme de la formation

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 mars 2013.

Objet d’une note conjointe de l’Institut Montaigne et du syndicat des entreprises de taille intermédiaires et des entreprises patrimoniales, Asmep-Eti, douze propositions pour « remettre la formation professionnelle au service de l’emploi et de la compétitivité » ont été présentées lundi 18 mars au ministre délégué à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage, Thierry Repentin. Parce que le système réussit, selon les auteurs de la note, à se montrer « injuste », « inéquitable », « inefficace », « opaque et dévoyé », l’Asmep-Eti et l’Institut Montaigne appellent à ce que le futur projet de loi sur la formation professionnelle vise cinq objectifs principaux. Premièrement, « revenir à la source du…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor