Fonction publique d’Etat : valorisation de la mobilité européenne et internationale des agents

Une circulaire du 3 avril 2017 présente les actions, notamment de formation, nécessaires au sein de chaque ministère et établissement public de l’Etat, pour répondre aux enjeux de la mobilité européenne et internationale.

Par - Le 14 avril 2017.

Renforcer les dispositifs de formation

La circulaire rappelle que l’Europe ne peut être un sujet ignoré des agents publics, notamment des cadres, dans leur champ de compétence et leur sphère d’intervention.

La circulaire relative aux priorités interministérielles fixées à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’Etat pour l’année 2017 a identifié la formation aux questions européennes comme une priorité pour une meilleure conduite des politiques publiques. Cet axe de formation initiale sera également décliné dans l’offre de formation continue.

Voir sur ce point notre actualité (accès libre) du 2 novembre 2016.

Les écoles de service public ont un rôle important à jouer pour mieux sensibiliser les agents publics aux enjeux européens et internationaux, par le biais de modules de formation dédiés et le choix d’intervenants européens ou étrangers.

Une attention particulière sera portée à une meilleure sensibilisation des cadres intermédiaires et supérieurs de l’Etat sur les interactions concrètes entre leur action quotidienne et la dimension européenne et internationale des sujets abordés, notamment dans les modules de formation qui leur sont proposés.

L’offre de formation linguistique devrait être renforcée au cours des formations initiales dans les écoles de service public et dans l’offre de formation continue, en permettant un plus large accès aux dispositifs permettant d’attester ou de certifier un niveau de langue, la compétence linguistique étant souvent le premier frein à un projet de mobilité européenne ou internationale.

Valoriser l’expatriation dans les parcours professionnels

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) permet de valoriser l’expérience de l’expatriation au sein des procédures de recrutement et de promotion interne et doit être mobilisée en ce sens.

Cela nécessite de sensibiliser les jurys de sélection et les recruteurs aux efforts de mobilité européenne et
internationale consentis par les agents et aux différentes compétences susceptibles d’être acquises dans le cadre d’une expatriation.

[Circulaire du 3 avril 2017 relative à la valorisation de la mobilité européenne et internationale des agents
de l’Etat ->http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2017/04/cir_42034.pdf]

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters