« Une mutualisation sans cotisation ? Qui peut croire cela ? » (Jean-Michel Pottier, CGPME)

Au lendemain de l’annonce de l’annulation de la cinquième séance de négociations en raison d’importantes divergences entre le Medef et la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), notamment sur la contribution obligatoire des entreprises de plus de 10 salariés au titre du Plan de formation, Jean-Michel Pottier, président de la commission formation de la CGPME, a répondu aux questions du Quotidien de la formation, jeudi 21 novembre.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 22 novembre 2013. Mis à jour le 12 mars 2019.

Le Quotidien  - C'est donc la guerre entre le Medef et la CGPME ? Jean-Michel Pottier - Il n'y a pas de querelle, nous avons des avis divergents et nos « numéros un » se parlent ! Jusqu'à présent, nous n'avons pas réussi à trouver de point d'entente mais tout n'est pas perdu. La décision a été prise de se redonner deux semaines pour voir s'il est possible de rapprocher les points de vue. Il y aura alors deux possibilités : soit nous sortons de l'impasse, soit nous devrons gérer l'impossibilité de nous mettre d'accord. Le Quotidien  - Comment en est-on arrivé à ce point de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également