Secteur des soins : une stratégie européenne en faveur de la formation

Par - Le 21 septembre 2022.

La Commission européenne a présenté, le 7 septembre 2022, la stratégie européenne en matière de soins, qui vise à garantir l’existence de services de soins abordables, accessibles et de qualité dans toute l’Union européenne ainsi qu’à améliorer la situation tant des bénéficiaires de soins que des aidants, professionnels ou non professionnels.

La Commission européenne propose :

  • de réviser les objectifs en matière d’éducation et d’accueil de la petite enfance en vue d’accroître la participation des femmes au marché du travail, aussi appelés « objectifs de Barcelone », fixés en 2002,
  • De soutenir les aidants non professionnels, qui sont souvent des femmes et des proches de bénéficiaires de soins, au moyen de formations, de services de conseil et d’un soutien psychologique ou financier,
  • de concevoir une éducation et une formation continue tout au long de la vie pour les prestataires de soins,
  • de stimuler la négociation collective et le dialogue social, en vue d’une amélioration des salaires et des conditions de travail,
  • de ratifier et de mettre en œuvre la convention nº 189 de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur les travailleuses et travailleurs domestiques.

Dans cette stratégie voici les engagements de la Commission européenne :

« La Commission :

  • lancera, d’ici la fin de 2022, une étude recensant les conditions d’admission et droits actuels des prestataires de soins de longue durée originaires de pays tiers dans les États membres. La Commission étudiera également la valeur ajoutée et la faisabilité de la mise en place, au niveau de l’UE, de programmes visant à attirer des aidants professionnels, en tenant compte de la dimension éthique de ces programmes, comme indiqué dans l’initiative «Attirer des compétences et des talents dans l’UE».,
  • promouvra les possibilités offertes au personnel de l’éducation et de l’accueil de la petite enfance dans le cadre des programmes Erasmus+ de développer en permanence leurs compétences professionnelles par la conception de programmes d’éducation et d’accueil de la petite enfance, de méthodes d’enseignement innovantes et de nouveaux supports d’apprentissage pour les enfants ;
  • promouvra la mise en place d’un partenariat pour les compétences au titre du pacte pour les compétences dans le secteur des soins de longue durée.,
  • prendra des mesures spécifiques sur les compétences numériques dans les secteurs de la santé et des soins dans le cadre du programme pour une Europe numérique, en lançant des appels à propositions pour des cours de master et des formations de courte durée ainsi que dans le cadre du programme de travail «L’UE pour la santé» en offrant des possibilités de formation et de perfectionnement professionnel pour les professionnels de la santé,
  • fera progresser la veille stratégique sur les besoins et tendances actuels et futurs en matière de compétences dans le secteur des soins de longue durée, en étroite coopération avec le CEDEFOP. Ces travaux devraient s’appuyer sur Skills OVATE, l’outil innovant du CEDEFOP permettant d’analyser les offres d’emploi publiées en ligne, et sur la boîte à outils pour la veille du marché du travail. »

Source : Commission européenne, 7 septembre 2022

 

Logo Euroguidance Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance

Centre Inffo vous conseille également

Digiforma