Quel avenir pour la formation professionnelle en France ? Constats et propositions pour la réforme

Par - Le 01 novembre 2017.

 

Une série de propositions du Synofdes et de la Fédération nationale des Urof pour renforcer et simplifier l’accès à la formation continue :

  • Une mobilisation concertée de l’ensemble des acteurs dans une approche d’adéquation Emploi-Formation dont les objectifs doivent être clarifiés
  • Un parcours d’accès à la formation pour les demandeurs d’emploi à réformer
  • Une mobilisation et un plan d’actions concerté au service de la maîtrise des soft Skills
  • Repenser la rémunération et le statut des personnes en formation
  • Simplifier l’accès à l’information et à l’orientation pour les salariés comme pour les demandeurs d’emploi
  • Renforcer le droit à l’accompagnement, ce qui suppose d’assurer un droit financé permettant de déployer un service de qualité et de mettre en place une réelle coordination des acteurs
  • Élargir et décloisonner le droit à la formation
  • S’engager véritablement dans une politique de Qualité exigeante et engageante
  • Améliorer le recueil des données : les systèmes d’information
  • Modifier les modalités d’achat des formations
  • Financer l’innovation et l’ingénierie
  • Clarifier les compétences des acteurs
Quel avenir pour la formation professionnelle en France ? Constats et propositions pour la réforme
SYNOFDES, Syndicat national des organismes de formation de l’économie sociale ; Fédération nationale des unions régionales des organismes de formation
Paris : SYNOFDES, novembre 2017, 42 p.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform