32 000 formations validées via l’appli « Mon compte formation » en moins d’un mois

En trois semaines, 50 000 demandes d’inscriptions ont été enregistrées à partir de l’application « Mon compte formation » et 32 000 dossiers ont d’ores et déjà été validés. Depuis le lancement, le catalogue de formations ne cesse de s’étoffer.

Par - Le 20 décembre 2019.

L’application « Mon compte formation » commence à trouver son public. Au 12 décembre, 600 000 téléchargements ont été recensés, et « le rythme ne faiblit pas », selon l’entourage de la ministre du Travail. Le nouvel outil fait plus que susciter de la curiosité. En trois semaines, 32 000 demandes d’inscription ont déjà été validées sur un total de 50 000 dossiers traités.

Ce démarrage de l’activité s’est accompagné d’un enrichissement progressif de l’offre. Le 21 novembre, le ministère du Travail annonçait 100 000 sessions de formation proposées par 4 000 prestataires. Ils sont aujourd’hui 8 000 référencés sur l’application. Au total, leur offre représente 540 000 sessions permettant de préparer plus de 2 000 certifications professionnelles différentes.

Contribution des bénéficiaires

Pour l’instant, pas de surprise concernant le choix des formations. Les tendances observées reflètent le panel d’offres aujourd’hui disponible et s’avèrent proches des dominantes observées avant le lancement. Les langues représentent 50 %édes inscriptions validées. Viennent ensuite, le permis B, le bilan de compétences et les stages portant sur la création ou la reprise d’entreprises.

Le coût moyen des 32 000 sessions validées s’élève à 1 200 euros, un montant légèrement supérieur à la moyenne des crédits disponibles (1 040 euros). Mais près de 10 % des bénéficiaires (3 000) ont financé eux-mêmes une partie de la facture, pour un reste en charge de 179 euros en moyenne. Ces abondements personnels constituent un signal intéressant, pour la rue de Grenelle : « cela veut dire qu’il y a une prise de conscience de l’importance de la formation ». Au vu des premières tendances, difficile de savoir si l’application répond aux enjeux annoncés de démocratisation de l’accès à la formation. Tout l’enjeu, à l’avenir, sera d’avoir des données sur le profil des utilisateurs et sur les formations en lien avec des compétences métiers.

Désormais installée dans le paysage, l’application mobile va continuer à évoluer. Des améliorations du moteur de recherche sont prévues. Et d’ici cet été, les abondements de Pôle emploi, des employeurs et autres financeurs doivent y être intégrés. Ce n’est qu’une fois cette fonctionnalité installée que le compte personnel de formation rénové pourra vraiment monter en puissance.

Centre Inffo vous conseille également