800 jeunes insérés grâce au sport et à Terres d’emploi

Plus de 400 bénéficiaires du programme Terre d’emplois étaient réunis au Stade de France vendredi 20 septembre pour célébrer leur insertion professionnelle, en présence de la ministre du Travail.

Par - Le 24 septembre 2019.

Les Olympiades des Terres d’emploi se sont déroulées vendredi 20 septembre au Stade de France, en présence de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Le programme Terres d’emploi intègre les valeurs du sport dans des parcours de formation pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la Ville.

« Au départ on n’y croyait pas. Mais maintenant on a un diplôme. On peut flamber ! » Bénéficiaire du programme à Sevran,  Ali a décroché un brevet d’État qui lui permet de viser un poste d’éducateur, d’animateur ou de moniteur sportif. Comme lui, plus de 800 jeunes des quartiers prioritaires ont bénéficié de ce dispositif lancé en 2018 par Opcalia. Thomas en fait partie. Il y a une semaine, ce jeune joueur de foot de Garges-les-Gonesses a intégré une formation de trois mois à temps plein. Première brique de son parcours, cette séquence vise « à remobiliser les jeunes en mettant en avant les valeurs du collectif », explique Sarah Soilihi, responsable du programme au sein d’Opcalia.

Remobilisation et qualification

Après ce premier cursus conçu par l’organisme France formation professionnelle, partenaire d’Opcalia, les jeunes intègrent une formation en alternance pour décrocher une qualification dans les secteurs du sport, de la sécurité ou de l’hôtellerie-restauration. Au bout de trois mois, Thomas qui vise un diplôme d’entraineur de foot, exercera dans un club de Taverny tout en continuant à se former. Ce vendredi 20 septembre, comme 400 autres bénéficiaires du dispositif, il participe à la première édition des Olympiades des Terres d’emploi. Cette manifestation organisée au Stade de France « est l’occasion de montrer que quand on tend la main, la jeunesse la saisit et réussit », souligne Sarah Soilihi.

Tremplin pour l’emploi

Après une matinée de compétitions sportives, plusieurs jeunes ont témoigné de leurs parcours et de leurs projets professionnels en présence de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, de deux délégués interministériels [ 1 ]Jean-Marc Mormeck, pour l’égalité des chances des Français d’Outremer, et Patrick Toulmet, pour le développement de l’apprentissage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et de nombreux élus locaux. « Le sport est un formidable tremplin vers l’emploi. L’exigence, la persévérance, l’esprit d’équipe ce sont aussi les valeurs du travail », a souligné Muriel Pénicaud.

Travail d’équipe

Le dispositif Terres d’emploi, financé à 90% par les Régions dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences (Pic), est aussi un travail collectif. Sur le terrain de nombreux acteurs sont mobilisés : associations de quartiers, Missions locales, Pôle emploi, collectivité locales, entreprises, prestataires de formation, etc. Sans compter les sportifs de haut niveau qui parrainent les promotions.

Le programme, d’abord testé à Sevran, se décline aujourd’hui  dans 40 territoires y compris l’Outre-mer. À Mayotte, par exemple, 45 jeunes ont suivi une formation de remobilisation intégrant la préparation du certificat de qualification professionnelle (CQP) d’agent de prévention et de sécurité. « Tous sont aujourd’hui en emploi, certains préparent une qualification supplémentaire par la voie de l’alternance », explique El-Yamine Zakouana, responsable de pôle projets d’Opcalia Mayotte.

Amplifier le dispositif

D’ici à la fin de l’année 1 000 jeunes auront été formés dans ce cadre. L’aventure devrait se poursuivre et prendre de l’ampleur à l’avenir. L’opérateur de compétences des services à forte intensité de main d’œuvre (Essfimo) qui regroupe plusieurs branches du périmètre d’Opcalia va proposer à son conseil d’administration de reconduire le dispositif. Avec pour objectif, selon son président Hervé Bécam, de former 2 000 voire 3 000 jeunes.

Notes   [ + ]

1. Jean-Marc Mormeck, pour l’égalité des chances des Français d’Outremer, et Patrick Toulmet, pour le développement de l’apprentissage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia