« Intégrer l’apprentissage comme une voie de formation à part entière » (Anaf)

Pleinement associée à la concertation apprentissage, l’Association nationale des apprentis de France (Anaf) défend six propositions portant, notamment sur l’orientation, la pédagogie proactive et le renforcement des passerelles. Retour sur les principaux enjeux en compagnie d’Aurélien Cadiou, président de l’Association nationale des apprentis de France.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 08 décembre 2017.

Depuis sa création en 2010, l'Association nationale des apprentis de France (Anaf) bataille pour gagner en représentativité. Alors qu'elle vient d'échouer à intégrer le Ceser[[Conseil économique, social et environnemental régional.]] Île-de-France, l'organisation peut se consoler de participer à l'ensemble des groupes de travail de la concertation apprentissage[[Groupe 1. Parcours et statut de l'apprenti Groupe 2. Entreprises et apprentissage Groupe 3. Gouvernance et financements Groupe 4. Offre de formation et certification.]]. L'occasion pour l'association de tenter de porter haut ses six propositions pour la réforme de l'apprentissage. Des propositions qui, pour l'essentiel, sont avant tout poussées au sein du groupe 1…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters