Le plan d’investissement dans les compétences au service des hôpitaux du Grand Est

Le ministère du Travail mobilise 11 millions d’euros sur les crédits du plan d’investissement dans les compétences (Pic) pour rémunérer les élèves infirmiers et aides-soignants appelés en renfort dans les hôpitaux de la région Grand Est pour faire face à la crise sanitaire.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 27 mars 2020.

Pour soutenir les établissements de la région Grand Est particulièrement touchés par l’épidémie de coronavirus, le ministère du Travail annonce débloquer 11 millions d’euros sur les crédits du plan d’investissement dans les compétences (Pic). Ce budget va servir à rémunérer les élèves infirmiers et les élèves aides-soignants qui viennent renforcer les effectifs des établissements de santé. Le Grand Est est la deuxième région à bénéficier des crédits du Pic. Le 24 mars, le ministère du Travail a déjà débloqué 18 millions d’euros pour soutenir les établissements de santé d’Ile-de-France. 8 200 élèves mobilisés Comme en Ile-de-France, les fonds issus du…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur