« La qualité de l’information va être au cœur de nos préoccupations » (André Martin, réseau des Carif-Oref)

André Martin, vice-président du conseil régional des Pays de la Loire en charge de la formation, a été nommé à la fonction de vice-président du réseau des Carif-Oref (RCO). Pour Le Quotidien de la formation, il revient sur les enjeux de ce nouveau mandat.

Par - Le 09 novembre 2021.

L’association du réseau des Carif-Oref (RCO) a renouvelé en partie son conseil d’administration à l’occasion de son assemblée générale du 26 octobre dernier. Si Laurent Baudinet (U2P Nouvelle-Aquitaine) en demeure le président, la vice-présidence sera désormais assurée par André Martin, conseiller régional des Pays de la Loire. Il remplace à cette fonction Muriel Vergès Caullet, ancienne conseillère régionale de Bourgogne-Franche-Comté.

Collecte et diffusion de l’information sur la formation

Pour André Martin, auparavant secrétaire de RCO, l’un des grands axes de travail de l’association pour cette nouvelle période portera notamment sur la collecte des données de la formation. « L’enjeu du mandat sera plus que jamais la qualité de l’information que les uns et les autres [RCO et les Carif-Oref] nous ferons remonter dans nos bases, et ensuite la qualité de sa diffusion à tous les usagers : jeunes en recherche d’orientation, demandeurs d’emploi ou salariés. Travailler au sein de RCO sur ce sujet va être au cœur de nos préoccupations », décrit-il.

Des projets innovants

L’innovation en formation demeure également un sujet important, alors que se tenait la semaine passée le rendez-vous des « Innovantes de la formation ». « Les Innovantes sont un temps fort annuel. Mais il ne doit pas faire oublier l’action forte de communication et de promotion de l’innovation [menée par RCO] qui existe chaque jour. Beaucoup de projets innovants nous occupent en ce moment, tels que le projet Octopilot [ 1 ]Le projet Octopilot, financé par le plan d’investissement dans les compétences (Pic), est un outil data de mesure de l’offre et de la demande de compétences, toutes voies d’accès à la formation confondues. en Nouvelle Aquitaine et Bourgogne-Franche-Comté ou le projet identification des besoins en compétences des entreprises en Centre Val de Loire, que nous devrons diffuser », explique-t-il.

Équilibre entre État et territoires

La nouvelle prise de fonction d’André Martin intervient par ailleurs après la parution d’un décret en juin dernier, qui a précisé les missions des Carif-Oref et de RCO. « Le décret a fortement inspiré les nouveaux statuts [de l’association RCO], que j’aurai le plaisir de présenter fin décembre lors de notre prochaine assemblée générale », précise celui-ci.

« Le décret a le mérite de reconnaître le réseau des Carif-Oref et de lui confier une double mission : une mission nationale et une mission d’accompagnement des projets locaux », complète-t-il. L’élu régional restera cependant attentif à ce que cette dimension locale garde une place importante dans les travaux de l’association. « Nous devons trouver un parfait équilibre entre ces deux commandes : la commande de l’État et les besoins des territoires », insiste-t-il.

Notes   [ + ]

1. Le projet Octopilot, financé par le plan d’investissement dans les compétences (Pic), est un outil data de mesure de l’offre et de la demande de compétences, toutes voies d’accès à la formation confondues.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur