« L’Afest révèle que lorsque l’on travaille à la question de la formation on travaille aussi sur la notion d’organisation de travail » (Anne-Lise Ulmann)

Dans un travail pour la revue Éducation permanente réalisé avec la consultante Salima Rairi, la spécialiste en sciences de l’éducation Anne-Lise Ulmann a analysé les difficultés rencontrées par les conseillers des opérateurs de compétences (Opco) en charge du développement des actions de formation en situation de travail (Afest). Notre magazine Inffo formation daté du 1er au 14 septembre reviendra en détail sur la contribution d’Éducation permanente.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 31 août 2021.

Les Afest sont-elles au milieu du gué ? C’est la question que posent Salima Rairi et Anne-Lise Ulmann dans leur article de recherche pour le dossier spécial Afest du numéro de juin de la revue Éducation permanente [[« L’AFEST, cadrages et débordements », N°227 de la revue Education permanente (Juin 2021), sous la direction d’Emmanuelle Begon et Laurent Duclos.]]. Respectivement consultante en ressource humaines et maître de conférences en sciences de l’éducation au Cnam, toutes deux ont analysé les récits et réactions de conseillers d’Opco impliqués dans le passage de l’expérimentation de l’Afest à sa généralisation. « Confrontés aux difficultés, [ceux-ci]…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Advertisement