Les partenaires sociaux cherchent à reprendre l’initiative (colloque 50 ans d’engagement pour la formation professionnelle)

Les organisations syndicales et patronales ont réaffirmé leur intention de peser plus lourd dans le système de la formation professionnelle lors de l’événement organisé par Centre Inffo mardi 30 novembre à l’occasion des 50 ans des lois Delors. Leur accord-cadre national interprofessionnel (Acni) dresse la liste de leurs priorités au premier rang desquelles l’ajustement du CPF, les transitions professionnelles et l’accompagnement.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 01 décembre 2021.

Cinquante ans après la loi Delors, les partenaires sociaux ont perdu certaines de leurs prérogatives. Trois ans après la réforme de 2018 et la reprise en main par l’Etat de la gestion financière et de la gouvernance du système de la formation professionnelle, ils comptent revenir sur le devant de la scène avec un accord-cadre signé par tous, sauf la CGT et FO.  « On ne refera pas le match mais les sujets que nous portions en 2018 sont à nouveau interrogés. Le déploiement de la réforme a également fait émerger le besoin d’un pilotage stratégique », affirme Yvan Ricordeau, secrétaire national…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également