Marielle Babeau-Videlaine, consultante RH en évolution professionnelle.

Choisir son avenir professionnel : la contribution des réseaux territoriaux inter-entreprises (Marielle Babeau-Videlaine)

Par Marielle Babeau-Videlaine, consultante RH en évolution professionnelle.

Par - Le 01 avril 2022.

En faisant le bilan de la loi du 5 mars 2018, les partenaires sociaux ont ouvert la voie à une réforme de la formation professionnelle articulée autour de 7 grands thèmes et de 49 propositions :

  • Encourager durablement le recours à l’alternance,
  • Professionnaliser l’utilisation du CPF et valoriser les nouvelles modalités de parcours,
  • Faire du développement des compétences des salariés un enjeu stratégique des entreprises,
  • Simplifier le système de certification au bénéfice des utilisateurs,
  • Créer les conditions d’un pilotage éclairé de la formation professionnelle,
  • Financer le système,
  • Poursuivre le chantier des transitions professionnelles (notamment intersectorielles).

Les prochaines échéances électorales sont une opportunité pour toutes les parties prenantes de s’exprimer et de suggérer des évolutions de notre système de formation professionnelle et d’apprentissage.

Dans le cadre de sa mission publique d’information et de contribution au débat public, Centre Inffo rend d’ores et déjà compte du point de vue des candidats, des élus régionaux, des partenaires sociaux, des organisations professionnelles, des professionnels, etc.

De manière complémentaire, dans un esprit de débat éclairé, nous souhaitons aussi donner la parole à des experts reconnus et publier leurs contributions en prenant appui sur nos différents supports d’information, spécialisés et reconnus des acteurs de la formation professionnelle continue, de l’apprentissage et de l’évolution professionnelle.


Tribune de Marielle Babeau :

En impulsant la notion de choix de son avenir professionnel, la loi de 2018 a amené les acteurs du sujet à s’emparer d’outils qui tiennent un rôle central dans les reconversions. La communication réussie autour du compte personnel de formation (CPF) a notamment facilité l’accès à la formation. Puis, pour s’orienter et construire des projets professionnels réalistes, la loi a confirmé le rôle des conseils en évolution professionnelle (CEP). Dans ce contexte, le développement des compétences est le sujet principal : il s’agit à la fois d’en être mieux doté et qu’elles soient utiles au territoire.

Et c’est sans doute sur cet enjeu qu’il reste des chantiers à mener. Si l’individu dispose d’un accompagnement par le CEP et d’accès à la formation par le CPF, il lui reste en effet à surmonter quelques obstacles pour accéder aux entreprises du territoire.

Or, choisir son parcours professionnel et sa formation sans disposer d’un éclairage sur les besoins d’emploi du territoire, est-ce vraiment choisir ?

Il est évident que ces personnes, acteurs de leur parcours, disposent d’ores et déjà d’outils. De nombreux appuis contribuent à leurs réflexions : organismes de formation, employeurs, managers, opérateurs d’État, TransCo, etc. Pourtant et malgré la pertinence de ces dispositifs, le chantier des transitions professionnelles, et notamment des mobilités intersectorielles, reste complexe à mettre en œuvre.

Ainsi, pour offrir une vision directe sur les postes à pourvoir, quelques plateformes inter-entreprises ont émergé sur les territoires. Encore rares et innovantes, elles mettent en lien plusieurs entreprises dont les responsables se réunissent régulièrement pour élaborer les termes de leur coopération territoriale autour des reconversions inter-entreprises. Car leur objectif est clairement de contribuer efficacement à la fluidité des transitions professionnelles et des mobilité intersectorielles au sein d’un territoire. Il en existe par exemple à Grenoble ou à Lyon. Également, le réseau Emploi et mobilité inter-entreprises de PACA, en partenariat avec l’opérateur CEP des actifs [ 1 ]Le conseil en évolution professionnelle des actifs occupés est délivré en région PACA par le CIBC Alpes Provence pour le compte de France compétences., a pour mission d’offrir aux individus un appui pour réussir leurs transitions professionnelles, en leur donnant accès aux offres d’emploi de l’ensemble des entreprises parties prenantes. Ce type de réseaux constitue une précieuse ressource pour des personnes dont France compétences montre qu’elles se saisissent de tous les appuis offerts, et ce « en fonction des opportunités et de leurs besoins, eux-mêmes évolutifs, tout au long de leur parcours de reconversion professionnelle » [ 2 ]France compétences, 2022, Des reconversions professionnelles variées et éloignées des modèles linéaires, La note d’études, n°4, janvier 2022.

Dans ce chantier à poursuivre des transitions et mobilités intersectorielles, les plateformes territoriales inter-entreprises apportent ainsi aux individus une connaissance de l’emploi qui vient en complément des dispositifs d’État et s’avère précieuse pour effectuer un choix…éclairé…de leur avenir professionnel.

Notes   [ + ]

1. Le conseil en évolution professionnelle des actifs occupés est délivré en région PACA par le CIBC Alpes Provence pour le compte de France compétences.
2. France compétences, 2022, Des reconversions professionnelles variées et éloignées des modèles linéaires, La note d’études, n°4, janvier 2022.

Centre Inffo vous conseille également