La ministre déléguée Carole Grandjean, lors de la matinée d’échanges organisée le 7 octobre 2022 par Transitions Pro Île-de-France, au CESE, à Paris.

CPF, alternance, VAE : Carole Grandjean annonce des pistes de réforme

 Contrat de professionnalisation, compte personnel de formation, validation des acquis de l’expérience… La ministre déléguée à l’Enseignement et à la Formation professionnels Carole Grandjean a avancé des pistes de réforme de dispositifs, lors de la journée organisée par l’association Transitions Pro Ile-de-France du 7 octobre. 

Par - Le 11 octobre 2022.

« La reconversion professionnelle est un enjeu systémique et une condition absolue pour répondre aux mutations sociales, technologiques et écologiques, dans des situations de crise et de tensions toujours plus graves », a affirmé Carole Grandjean, ministre déléguée à l’Enseignement et aux Formations professionnels, en introduction de la journée organisée par l’association Transitions Pro ile de France, vendredi 7 octobre, au siège du Conseil économique, social et environnemental, à Paris. Ces reconversions, a-t-elle ajouté, sont « des solutions aux problèmes de recrutement dans bien des secteurs ».

Simplifier radicalement

Le problème, selon elle, est que « les dispositifs actuels répondent imparfaitement aux besoins, et qu’il faut penser les outils d’accompagnement. Il faut rénover le système, le mettre en rapport avec les besoins en compétences des entreprises, et avec les besoins de mobilité salariale. Il faut simplifier radicalement ». Et la ministre d’énumérer chacun des dispositifs et les pistes de réforme.

Le contrat de professionnalisation

« Il a chuté de 50 %, alors qu’il affiche un taux d’insertion de 70 %, il faut le mettre au service de tous ».

Le CPF

Il est passé de 600 000 dossiers en 2019 à 2 millions en 2021, et 50 % des CPF sont réalisés par des femmes. Mais, la ministre estime qu’« il faut en clarifier les finalités. Le CPF doit être davantage connecté aux besoins des entreprises et des bassins d’emploi, une concertation avec les partenaires sociaux est à venir ». Elle a également annoncé que la Caisse des dépôts et consignations était désormais habilitée à faire des « recouvrements forcés sur les sommes CPF injustement perçues par des prestataires frauduleux ».

Les dispositifs de transitions professionnelles

« Ils sont trop complexes et peu utilisés par les entreprises, seuls 0,3 % des salariés du privé sont ou ont été engagés dans un projet de transition professionnelle ».

La validation des acquis de l’expérience

« Elle est sous utilisée, c’est un parcours du combattant. Avec 30000 VAE en 2021, c’est un total divisé par 2 par rapport à 2011. Seules 10 % des personnes vont au bout, le parcours est de 18 mois en moyenne ». La ministre a ainsi évoqué la création d’un « service public de la VAE ».

Centre Inffo vous conseille également

Dalloz