Financement de l’Afest : « nous sommes encore dans une période d’expérimentation et d’exploration » (Master class Centre Inffo)

L’écosystème de l’action de formation en situation de travail (Afest) est encore en construction et suscite des interrogations, notamment sur les possibilités de financement à mobiliser. Les intervenants d’une Master class organisée le 22 mars par Centre Inffo ont pu apporter une série d’éclairages et de réponses.

Par - Le 24 mars 2022.

Faisant suite à un webinaire organisé le 16 février, la Master Class « Afest : les initiatives prises et les conditions à réunir pour réussir sa mise en œuvre » a été l’occasion durant trois heures de préciser les multiples éléments à connaître pour déployer cette nouvelle modalité de se former : cadre juridique, acteurs concernés, ou encore procédures de financement. L’évènement, animé par Jean-Philippe Cépède, directeur du pôle droit de la formation de Centre Inffo, et Sarah de La Morandière, consultante à Centre Inffo, réunissait une dizaine de spécialistes du sujet.

Quels dispositifs pour financer l’Afest ?

Parmi les conditions de mise en œuvre de l’Afest, celles de sa prise en charge ne sont pas à négliger. On retiendra qu’elle répond à une logique intimement liée à son cadre juridique. « Il est important de comprendre que l’Afest n’est pas un dispositif de financement en soi, cela reste une modalité pédagogique. Nous devons donc l’inscrire dans les dispositifs de financement existants », explique Mathieu Carrier, directeur ingénierie et innovation chez l’Opco Atlas. « Indéniablement, le dispositif phare pour l’Afest c’est le plan de développement des compétences », expose Jean-Philippe Cépède. Une analyse partagée par Stéphane Rémy, sous-directeur aux politiques de formation et de contrôle à la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle), pour qui « le plan de développement des compétences apparaît comme le plus naturel, y compris dans son prolongement FNE (Fonds national emploi) formation ».

Mais d’autres dispositifs peuvent en théorie être mobilisés par l’entreprise, tels que le compte personnel de formation (CPF), dans le cadre d’une co-construction matérialisée par exemple par un accord d’entreprise. Les financements de l’alternance, contrats de professionnalisation ou Pro A, à l’exception de l’apprentissage, sont une autre possibilité. « Dans sa modalité contrat pro expérimental, [le contrat de professionnalisation] est plus accueillant », estime Stéphane Rémy. « Il faut que l’organisme de formation soit capable d’articuler le scénario pédagogique qui conduit à la certification avec un scénario d’Afest », prévient également Jean-Philippe Cépède.

Financement de l’Afest : de multiples initiatives

Les leviers de financement de l’Afest varieront selon les financeurs, créant un paysage complexe et mouvant. Pour offrir de la visibilité aux acteurs, Centre Inffo a réalisé un « premier état des lieux du financement de l’Afest » qui était dévoilé pour la première fois durant la Master class du 22 mars. Présenté sous forme de livret, il restitue les résultats d’une enquête menée d’octobre 2021 à mars 2022 auprès des 18 régions, des départements et régions d’outre-mer, des 11 Opco ainsi que des deux financeurs nationaux Pôle emploi et Agefiph.

Concernant les résultats globaux de cette enquête, « la tendance générale est très nette : nous sommes encore dans une période d’expérimentation et d’exploration, tant du côté des entreprises que des financeurs », présente Sarah de La Morandière, qui souligne les freins qu’ont constitué la situation sanitaire et la réforme des Opca. Elle ajoute cependant : « nous avons eu des retours de mises en œuvre d’Afest dans des dispositifs novateurs et inspirants ». Illustration de ce contexte d’innovation : Audrey Perrocheau, directrice de la formation de Pôle emploi, présentait à l’occasion de la Master class un appel d’offre qui sera lancé au mois d’avril visant à introduire des parcours d’Afest au sein des dispositifs de l’action de formation préalable au recrutement (AFPR) et de la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI).

Centre Inffo vous conseille également