Elisabeth Borne prononce son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, le 6 juillet 2022.

« Former un million de jeunes dans les métiers d’avenir » (Elisabeth Borne)

Lors de sa déclaration de politique générale, la Première ministre Elisabeth Borne a détaillé ses priorités en matière de formation professionnelle, mercredi 6 juillet. Outre la transposition des recettes de l’apprentissage au lycée professionnel, elle entend « former un million de jeunes dans les métiers d’avenir, dont la moitié dans le numérique. »

Par - Le 07 juillet 2022.

« Lors du précédent quinquennat, nous avons déjà parcouru la moitié du chemin vers le plein emploi : nous avons le taux de chômage le plus bas depuis 15 ans ; le taux de chômage des jeunes le plus bas depuis 40 ans ; la part des Français qui ont un travail n’a jamais été aussi élevée depuis qu’on la mesure », a souligné la cheffe du gouvernement.

Réformes de fond

C’est, selon Elisabeth Borne « le résultat des réformes de fond » conduites par les gouvernements lors du premier quinquennat Macron. « Nous avons déverrouillé l’apprentissage avec plus de 700 000 apprentis en 2021 ; nous avons amélioré et intensifié la formation des demandeurs d’emploi en investissant 15 milliards d’euros dans la formation professionnelle ; nous accompagnons mieux les jeunes grâce au plan « 1 jeune, 1 solution » et au contrat d’engagement jeune », a précisé l’hôte de Matignon.

France travail

Elisabeth Borne vise désormais « le plein emploi. » Pour atteindre cet objectif, elle entend améliorer l’accompagnement des chômeurs. « Aujourd’hui, notre organisation est trop complexe. Son efficacité en pâtit. Nous ne pouvons plus continuer à avoir, d’un côté, l’Etat qui accompagne les demandeurs d’emploi, de l’autre, les régions qui s’occupent de leur formation et les départements en charge de l’insertion des bénéficiaires du RSA.  C’est pour ça que nous voulons transformer Pôle emploi en France travail », énonce-t-elle.Pour ce faire, elle enjoint les parties prenantes à « travailler ensemble pour être plus efficaces dans l’accompagnement des chômeurs. »

Découverte des métiers

Le plein-emploi, a-t-elle ajouté, « c’est aussi relever le défi de la découverte des métiers, de l’orientation et de la formation. Cela commence dès l’enseignement secondaire. »

Avec les collectivités locales, le gouvernement fera en sorte que « chaque élève puisse découvrir et connaître des métiers, notamment ceux de l’artisanat, de l’industrie, du tourisme, les métiers d’art. »

Choix du métier

Conformément à une promesse de campagne du président Macron, la Première ministre va « élargir au lycée professionnel, le succès de l’apprentissage ». Au-delà de la fin du lycée, Elisabeth Borne veut cibler le supérieur et « permettre que les étudiants choisissent et se lancent dans une voie en fonction du métier qu’ils veulent exercer. »

Nouvelles opportunités

Grâce à la formation tout au long de la vie, les jeunes doivent « se sentir libre d’en changer et de saisir de nouvelles opportunités. »

Avec en ligne de mire l’objectif de « former un million de jeunes dans les métiers d’avenir, dont la moitié dans le numérique. »

 

Visionner la déclaration de politique générale.

Centre Inffo vous conseille également