Elodie Salin, secrétaire générale du Synofdes (Syndicat national des organismes de formation de l’économie solidaire).

Abonnez-vous

Le Synofdes souhaite des investissements massifs pour le secteur de la formation

Le syndicat national des organismes de formation, qui a « appelé sans ambiguïté à voter pour le candidat Emmanuel Macron » le 15 avril, présente un plaidoyer visant à renforcer et valoriser les acteurs de la formation, dans la perspective des élections législatives.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 29 avril 2022.

Le Synofdes présente neuf propositions autour de trois axes : « conforter la place du secteur de la formation comme secteur de pointe ; donner plus de visibilité et de pouvoir d’agir aux entreprises de formation ; et assurer l’accès à la formation de tous ». Conscient que la formation est un secteur concurrentiel, « exacerbé par les dernières réformes », le Synofdes rappelle les engagements communs à ses adhérents : « contribuer à la performance des entreprises, à la mobilité socioprofessionnelle et à l’émancipation des personnes ». Manque de coordination des acteurs L'organisation constate que la loi du 5 septembre 2018 n’a pas été au bout…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également