Les acteurs de la compétence « vigilants » sur la régulation du CPF

 S’il doit y avoir régulation ou reste à charge sur le compte personnel de formation, il doit être mesuré et encadré : telle est la position de la fédération Les acteurs de la compétence. Selon elle, pour pérenniser le financement du CPF, il faut d’abord développer les abondements.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 22 novembre 2022.

« Très vigilante » : c’est ainsi que la fédération Les Acteurs de la compétence (ex- Fédération de la formation professionnelle) qualifie sa position face à l’idée d’un reste à charge pour le salarié sur son CPF, idée qui fait actuellement l’objet de débats tendus. « Toute éventuelle contribution financière obligatoire par le titulaire ne doit pas s’appliquer aux demandeurs d’emploi, ni aux ouvriers et employés. De plus, elle ne doit pas dépasser un forfait de 10% du crédit CPF mobilisé et doit être plafonnée », développe Pierre Courbebaisse, président de la fédération. Liberté de choisir La fédération est en…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également