Sophie Clamens, déléguée générale de la FNCIBC.

Sophie Clamens, déléguée générale de la FNCIBC.

Abonnez-vous

 Les CIBC redoutent une « remise en cause » des bilans de compétences

La fédération nationale des centres inter-institutionnels de bilans de compétences (CIBC) a réagi au référé de la Cour des comptes proposant de recentrer l’utilisation du compte personnel de formation sur les formations les plus qualifiantes. Au détriment notamment du bilan de compétences, jugé « incontournable » par les CIBC.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 30 juin 2022.

Si la recommandation de la Cour des comptes était suivie, « cela aboutirait à la remise en cause d’un des principaux dispositifs d’orientation professionnelle de notre pays », a estimé la fédération nationale des CIBC dans un communiqué de presse. Outil d’aide à la décision « Au moment où la demande d’accompagnement n’a jamais été aussi forte qu’actuellement (49% des salariés (sondage BVA – 2021) affirment avoir envisagé, initié ou réalisé une reconversion professionnelle), le bilan de compétences apparaît bien comme l’outil d’aide à la décision et de mise en confiance nécessaire pour opérer les bons choix dans le cadre d’une évolution de…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également