Pour une politique européenne du mentorat

À l’heure où Emmanuel Macron prenait la parole à Bruxelles pour dévoiler les grandes lignes de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, les deuxièmes Assises du mentorat, événement labellisé PFUE (présidence française de l’Union européenne), souhaitent inscrire cette dynamique à l’agenda européen.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 24 janvier 2022.

Plusieurs initiatives européennes récentes montrent l’intérêt de l’UE envers le mentorat. Ainsi, l’adoption au mois de novembre dernier du rapport d’initiative sur l’espace européen de l’éducation, avec un amendement soutenu par Ilana Cicurel, députée du groupe Renew, pour élaborer un référentiel européen reconnaissant les compétences acquises dans l’engagement. Ou le projet européen Mentor your future (Erasmus + KA2) porté par six pays dont la France, pour développer la reconnaissance des compétences acquises dans les études supérieures à travers une action de mentorat, et favoriser l’engagement des étudiants européens à devenir eux-mêmes mentors. Bonnes pratiques des pays Pour Ilana Cicurel, « l’Europe…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également