Remettre l’entreprise au cœur de la formation (Acteurs de la compétence)

La réforme de 2018 a produit « des avancées majeures », pour Acteurs de la compétence (AdC), notamment en matière d’apprentissage et d’accès individuel à la formation grâce au CPF. Mais la formation en entreprise reste « l’angle mort » du système, avec la fin de la mutualisation et l’absence de coconstruction du compte personnel de formation.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 14 février 2022.

Les AdC espèrent faire de la France « le champion européen de la compétence dans les cinq ans », à même de rivaliser avec le Danemark (qui forme 20 % des adultes, contre 13 % en France) ou l’Allemagne (1,3 millions d’apprentis). Ils ont établi une liste de propositions dans le cadre de l’élection présidentielle, coconstruites avec de nombreux acteurs [[Entreprises et acteurs de la compétence, acteurs publics et privés de l’emploi et de la formation, organisations syndicales, Régions de France, Pôle emploi, DRH, France stratégie, Opco, Institut Montaigne etc.]], autour de trois principes : lisibilité, visibilité et simplicité. Investir dans les…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également