200 000 emplois à pourvoir dans la fonction publique hospitalière d’ici cinq ans

La fonction publique hospitalière lance, à partir de jeudi 21 février, une campagne télévisée pour promouvoir ses 150 métiers auprès des jeunes de 15 à 20 ans. « Au travers de ces spots télévisés qui passeront durant quinze jours, nous souhaitons inciter les jeunes à rejoindre la fonction publique hospitalière. Les cursus sont très variés, beaucoup de métiers sont accessibles avec une formation initiale courte, et les évolutions professionnelles sont nombreuses. L’hôpital sait valoriser les compétences », a assuré Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, mardi 19 février, lors d’une conférence de presse au ministère de la Santé, à Paris.

Par - Le 20 février 2008.

Roselyne Bachelot a également annoncé la création d’un nouveau site Internet pour guider notamment les jeunes dans leurs choix de formation. Des fiches pratiques de nombreux métiers y sont proposés. La ministre de la Santé a également déclaré que des « réflexions sur la formation » étaient en cours « avec les syndicats ». Le niveau licence pour les infirmières sera notamment imposé à partir de la rentrée 2009. Mais si les infirmières voient leur niveau d’études s’allonger, Roselyne Bachelot a insisté sur le fait que les métiers de la fonction publique hospitalière (FHP) « étaient ouverts à tous » et qu’il n’y avait pas « nécessairement besoin de faire de longues études ». En outre, a-t-elle ajouté, « c’est un secteur où les évolutions professionnelles sont nombreuses ; on ne reste pas trente-cinq ans au même poste ». 200 000 emplois sont à pourvoir au sein de la FHP d’ici à cinq ans.

La formation continue, a-t-elle poursuivi, est « un des moyens pour évoluer professionnellement au sein de la fonction publique hospitalière ». Ainsi de la validation des acquis de l’expérience (VAE) qui permet d’obtenir le diplôme d’Etat d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture, de préparateur en pharmacie hospitalière, ainsi qu’une dizaine d’autres diplômes du secteur sanitaire et social. En outre, trois certifications vont prochainement être accessibles : le diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire, le diplôme d’Etat de puéricultrice, le diplôme de cadre de santé, assure le cabinet de Roselyne Bachelot. « En 2006, 675 agents de la fonction publique hospitalière ont obtenu un diplôme grâce à ce dispositif », a expliqué, Annie Podeur, directrice de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS), mardi 19 février, au Quotidien de la formation.

« Au niveau du diplôme d’Etat d’aide-soignant, les premiers jurys organisés en 2006 ont donné de bons résultats puisque 25% des candidats ont obtenu la validation totale du diplôme », complète Guy Boudet, chef de service en charge de la formation professionnelle à la DHOS. Mais les impétrants au sein de la FHP ne semblent pas échapper aux difficultés souvent citées lorsqu’on évoque la VAE (dossiers administratifs ardus, sélection drastique, temps de préparation limité, etc.), puisque seuls « 12% des candidats ont obtenu leur VAE en 2006 », comme l’a rappelé Annie Podeur.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters