L’ANFA affiche une collecte de 157 millions d’euros en 2008

Par - Le 29 septembre 2009.

L’ANFA (Association nationale pour la formation automobile) vient de publier son rapport d’activité 2008. Selon ce document, le Fonds d’assurance formation a collecté plus de 157 millions d’euros, au titre de la formation continue et de la professionnalisation (98 millions d’euros), de la taxe fiscale spécifique au secteur (31,4 millions d’euros), de la taxe d’apprentissage (27,7 millions d’euros).

Ces ressources ont permis à l’ANFA de financer 3 430 contrats de professionnalisation, dont 96 % pour les moins de 26 ans. Globalement, les entreprises préfèrent opter pour des contrats de professionnalisation prévoyant une durée déterminée (96,8 % de l’ensemble). Cette tendance est un peu moins marquée lorsqu’il s’agit de contrats conclus avec des adultes (89,5 %) ; le nombre de ces contrats restant toutefois très limité. Les contrats de professionnalisation ont permis aux titulaires de préparer un diplôme d’Etat (près de 44 %), un CQP (36,6 %) un titre professionnel (18,6 %) ou une qualification inscrite au Répertoire
national des qualifications des services de l’automobile (0,9 %). Les contrats sont majoritairement d’une durée de 18 mois et se partagent entre les petites et les grandes entreprises, respectivement 44 et 56 % des contrats.

Quant à la période de professionnalisation, l’ANFA a pu assurer, sur ses
ressources propres, la prise en charge de plus de 16 500 périodes de professionnalisation.

S’agissant de la formation continue dans les entreprises de plus de 10 salariés, le montant total des versements au titre du plan de formation s’est élevé à 37,2 millions d’euros. L’ANFA a pu financer les actions de formation de 50 000 stagiaires.

Pour la formation continue dans les entreprises de moins de 10 salariés, l’ANFA précise qu’un intérêt particulier a été porté « aux actions organisées en sessions de courte durée chacune, afin de rendre compatible le départ en formation des salariés avec les contraintes d’organisation des petites entreprises ». Le Fonds a pu également « encourager l’assiduité des stagiaires aux actions organisées en filières (d’une durée minimum de 35 heures) par la prise en charge d’une partie des salaires supportés par l’entreprise pendant le temps de la formation des salariés », « répondre aux demandes de prises en charge présentées individuellement par les entreprises pour des actions de formation de perfectionnement concernant leurs salariés ». Dans ces entreprises, les besoins de formation restent « toujours importants en raison, notamment, de la nécessité pour les salariés d’acquérir, renforcer ou renouveler des connaissances
leur permettant d’affronter, sans décalage excessif, les évolutions technologiques dont bénéficient les véhicules récents
», souligne l’ANFA.

A noter que grâce à l’Edec signé avec l’Etat en 2007, prévoyant l’information et la sensibilisation de 14 000 entreprises 2 300 évaluations de compétences ont été réalisées et 40 000 heures de formation dispensées.

Enfin, le rapport d’activité souligne le développement du dispositif CQP (Certificat de qualification professionnelle) de la branche : 1 598 jeunes ont préparé un CQP en 2008. Par ailleurs, 46 CQP sont actuellement accessibles, également, par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Centre Inffo vous conseille également