FPSPP : Thierry Repentin compte sur un « apport volontaire » de 60 millions d’euros de la part des partenaires sociaux

Le ministre de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage espère avancer «en confiance» avec les des partenaires sociaux et obtenir qu’ils fassent un « apport volontaire» en 2013. Déjà inscrite dans le projet de loi de finances 2013, la participation du FPSPP à l’effort de formation des demandeurs d’emploi, a causé beaucoup d’émoi.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 10 octobre 2012. Mis à jour le 11 mars 2019.

« Il n’y aura pas de ponction unilatérale comme cela a été le cas, une ponction écrite noir sur blanc. » a assuré Thierry Repentin, ministre de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage au Quotidien de la formation le 8 octobre, en marge du colloque « Réconcilier politique pour la jeunesse et politique des seniors » organisé par la chaire Transitions démographiques, transitions économiques [[Affiliée à Paris Dauphine, Ensae et Polytechnique]]. « Mais dans une période où les choses sont difficiles, le ministre que je suis espère un apport volontaire des partenaires sociaux » Thierry Repentin commentait les réactions d’une partie d’entre eux à la lecture…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également