Thierry Repentin, un nouveau ministre qui remporte l’adhésion

La nomination de Thierry Repentin comme ministre délégué de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage auprès de Michel Sapin le 21 juin 2012 (voir notre article) a créé la surprise. Spécialiste des questions de logement, il n’en est pas moins un homme de dossiers épineux et de consensus, comme différentes personnalités qui l’ont côtoyé ont bien voulu le confier au Quotidien de la formation

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 02 juillet 2012. Mis à jour le 11 mars 2019.

« Les acteurs de la formation professionnelle ont de la chance : ils ont aujourd’hui un excellent ministre ! » Ainsi s’exprime Alain Cacheux, vice-président de USH (Union sociale pour l’habitat) que présidait Thierry Repentin jusqu’à sa nomination au poste de ministre de la Formation professionnelle. Celle-ci a causé un certain étonnement dans le landerneau : cet homme, plutôt reconnu pour son expertise en matière de logement sera-t-il à même d’occuper sa nouvelle fonction, de s’emparer des problématiques complexes de la formation professionnelle, et cela alors que les acteurs sont encore occupés à absorber le séisme causé par la loi du 24 novembre 2009 ?…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également