La CGT plaide pour que le compte personnel de formation comprenne « des droits attachés à la personne allant bien au-delà des heures de DIF envisagées »

Opposée à l’ANI relatif à la sécurisation de l’emploi, la CGT a voté contre sa traduction législative (voir notre article). Voici, pour la première fois, l’argumentaire de la confédération concernant les dispositions sur la formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 21 février 2013.

« L’ANI et le projet de loi qui envisage de l’installer dans le droit organisent le chantage à l’emploi », estime Paul Desaigues, représentant de la CGT au Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie, instance devant laquelle il a exprimé son opposition au projet de loi. Concernant le compte personnel de formation, « le projet de loi reste sur des généralités sans donner aucune indication quand aux modalités de construction du dit compte personnel, pas plus qu’aux dispositifs et droits que pourrait contenir ce compte. Or l’ANI est très insuffisant dans ce domaine puisqu’il se cantonne à…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters