Avec la réforme, Michel Sapin veut placer le salarié au coeur de la formation professionnelle

Le discours liminaire du ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social a ouvert mercredi 5 février à l’Assemblée nationale l’examen en séance publique du projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 06 février 2014. Mis à jour le 11 mars 2019.

Michel Sapin s'est réjoui de la réussite de la concertation sociale qui a conduit à la naissance de ce projet de loi. En effet, l'accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013 a été le socle fondateur de ce dernier. Un véritable succès selon lui, qui confirme que «la réforme est possible, en France, par le dialogue». Dans son discours, le ministre est revenu sur l'indispensable adaptation de la réglementation autour de la formation professionnelle aux nouveaux enjeux économiques et sociaux. Si la loi Delors de 1971 avait su poser des bases solides en la matière, Michel Sapin reconnaît aujourd'hui que…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également