«Nous mettons en place un label qualité pour les formateurs indépendants» (Jacques Faubert, président des chambres syndicales des formateurs-consultants)

Le 18 juin dernier, les chambres syndicales des formateurs-consultants (CSFC) élisaient leur nouveau président. Le francilien Jacques Faubert a succédé au marseillais Michel Fahri[Michel Fahri est aujourd’hui président de la section technique du Fif-PL, l’Opca des professionnels indépendants.]] qui, après deux mandats, ne se représentait pas. Ancien cadre du ministère du Travail et de l’Afpa où il est resté durant dix-huit ans, Jacques Faubert, fondateur de l'[agence-conseil AJC en 2012, prend donc les rênes de l’un des principaux syndicats des formateurs freelances dans un contexte marqué par de fortes mutations de la profession. Rencontre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 05 juillet 2016.

Le Quotidien de la formation - Vous vous êtes présenté à la présidence des CSFC avec une feuille de route en trois points. Pouvez-vous nous la détailler ? Jacques Faubert - Nous ambitionnons de créer ce que j’appelle « une fédération en trois dimensions ». En premier lieu, nous souhaitons réaffirmer le rôle de notre organisation dans la défense du métier de formateur-consultant indépendant, mais en créant davantage de liens avec les autres professions du conseil. Ensuite, nous devons, en tant que professionnels, prendre conscience des répercussions des nouvelles technologies numériques sur nos activités et nous devons en tenir compte pour moderniser…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor