Assurance-chômage: les entreprises prêtes à prendre en charge les abondements CPF des seniors au chômage

Après un démarrage compliqué dans la matinée du 23 mars, la troisième séance de négociation sur la convention 2017 de l’assurance-chômage s’est adoucie dans l’après-midi. La partie patronale, Medef en tête, a accepté de transiger sur le volet « formation » de la filière senior.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 27 mars 2017.

Dans les premières moutures du projet d'accord, la délégation patronale avait jeté les bases d'un arrangement sur les seniors : une réduction progressive de leur durée d'indemnisation (en fonction des tranches d'âge) en échange d'un crédit de 500 heures d'abondements supplémentaires sur leurs comptes personnels de formation (CPF) susceptibles de les aider à entamer une reconversion professionnelle. Problème : le scénario posé sur la table par les employeurs ne mentionnait aucune source de financement pour ces abondements. Lors de la séance de discussion du 14 mars (notre article), les services de l'Unédic avaient même laissé entendre qu'une telle proposition sortait du cadre…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters