Les négociations sur la réforme de la formation professionnelle, un enjeu crucial pour le paritarisme (Pierre Ferracci et Raymond Soubie au 70ème anniversaire de l’ANDRH)

À l’occasion de son 70ème anniversaire, l’Association nationale des DRH (ANDRH) avait invité Pierre Ferracci, président du groupe Alpha et Raymond Soubie président du holding Arfilia à débattre des réformes en cours, jeudi 26 octobre. Les deux experts des relations sociales ont souligné l’importance de l’enjeu des négociations sur le point de s’engager sur la formation professionnelle.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 27 octobre 2017. Mis à jour le 27 octobre 2017.

«~Le gouvernement a lâché du lest sur la méthode. Mais que se passera t-il si l'accord interprofessionnel ne correspond pas au document d'orientation ?~», s'interroge Raymond Soubie. L'avenir du paritarisme «~On connaît les grands principes de la réforme de la formation professionnelle voulue par le gouvernement. Mais on ne sait pas du tout quels contours elle aura. Or le secteur est très complexe~», ajoute l'ancien conseiller social du président de la République Nicolas Sarkozy. La question du succès de la négociation est donc centrale. Et selon Pierre Ferracci, elle mérite d'être posée : «~l'État tracera sa route si les partenaires…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également