En Ile-de-France, près de neuf entreprises sur dix pensent recruter un apprenti dans les trois prochaines années (étude CCI Paris Ile-de-France)

En plein débat sur le pilotage et le financement de l’apprentissage, une étude de l’observatoire de la CCI Paris Ile-de-France [[Etude du Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (Crocis) de la CCI Paris Île-de-France.]] confirme l’intérêt des employeurs pour ce mode de formation et de recrutement. En effet, 88~% des entreprises d’Île-de-France envisagent de former des apprentis dans les trois prochaines années.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 30 janvier 2018.

Mais cette enquête , réalisée fin 2017 auprès de plus de 500 dirigeants franciliens, fait état de fortes disparités. Les projets de recrutement s’avèrent moindres dans les petites entreprises : 37~% dans les structures employant moins de dix salariés contre 94~% pour celles dont l’effectif dépasse les 250 personnes. Former de futurs salariés Si les entreprises envisagent de recruter des apprentis c’est d’abord pour «~former de futurs salariés~», une motivation citée par 59~% des répondants, très marquée dans le secteur de l’hôtellerie-restauration et dans les entreprises de plus de 250 salariés. Viennent ensuite d’autres motivations : faciliter l’entrée des jeunes…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également