L’ouverture du compte personnel de formation aux travailleurs non salariés « exige des clarifications » (Jean-Marie Luttringer, consultant)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 12 juin 2018.

«~L’ouverture d’un compte personnel de formation au bénéfice des travailleurs non salariés (1), au nom du principe d’“universalité~”, par le transfert de tout ou partie de leurs “cotisations” sur un CPF géré par la Caisse des dépôts et consignations, identique à celui des travailleurs salariés, n’a manifestement pas été pensée~» dans le cadre de la réforme, écrit le consultant Jean-Marie Luttringer dans une chronique publiée en juin 2018. Pour lui, la «~vocation universelle~» du CPF, confirmée par le projet de loi «~pour la liberté de choisir son avenir professionnel~», exige des clarifications. «~Si le caractère obligatoire du financement pour les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform