« Nous avons élaboré une offre spécifique pour les entreprises qui vont devoir co-construire, par le dialogue social, des parcours intégrant le CPF » (Denis Reymond, directeur de la Business Unit Interentreprises chez Demos)

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 25 octobre 2018.

La réforme de la formation professionnelle portée par la loi du 5 septembre ouvre de nouvelles opportunités aux organismes de formation. Denis Reymond, directeur de la Business Unit Interentreprises au sein de Demos, décrypte les enjeux du compte personnel de formationLe monétisé et de la libéralisation de l’apprentissage pour le développement de l’activité du groupe. Le Quotidien de la formation - Quelles sont les conséquences de la réforme pour les entreprises ? Denis Reymond - Avec la réforme en cours, les entreprises de plus de 50 salariés ne récupéreront plus leur contribution au titre de le formation professionnelle. Pour les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform