Pour le conseil en évolution professionnelle, « le maillage territorial et la qualification des conseillers sont essentiels » (Catherine Fabre, députée rapporteure du projet de loi)

Députée La République en marche (LREM), Catherine Fabre a été nommée rapporteure du volet formation professionnelle et apprentissage du projet de loi «~pour la liberté de choisir son avenir professionnel~». Le texte a été déposé au Conseil d’État et sera présenté en Conseil des ministres fin avril. Pour Le Quotidien de la formation, l’élue de la deuxième circonscription de la Gironde, fait le point sur les enjeux de la réforme.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 30 mars 2018.

Le Quotidien de la formation~- Quel bilan faites-vous du groupe de travail sur la formation professionnelle et l'apprentissage que vous avez coordonné entre mi-décembre et mi-février ? Catherine Fabre ~- L'objectif de ce groupe de travail transpartisan était de prendre de la hauteur et de saisir les enjeux de la réforme. Pour cela, nous avons étudié de nombreux rapports statistiques et auditionné des acteurs d'horizons différents~: experts du secteur de la formation professionnelle, économistes, juristes, penseurs mais aussi associations de demandeurs d'emploi. Les études comparatives avec d'autres pays et les visites au Danemark et en Suisse ont élargi notre réflexion…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform