« Les entreprises inclusives, on y croit ! » (Jean-Marie Marx dans les Bouches-du-Rhône)

En déplacement à Marseille mardi 11 juin, le haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi a visité plusieurs entreprises qui font le choix d’employer des décrocheurs et des personnes en situation de handicap. Jean-Marie Marx s’est notamment rendu chez Synergie Family, lauréat de l’appel à projet 100 % inclusion.  

Par - Le 13 juin 2019.

Près de deux mois après l’annonce des lauréats de la deuxième vague de l’appel à projet « 100 % inclusion » développé dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (Pic) (voir notre article), Jean-Marie Marx a passé toute une journée à Marseille pour visiter des entreprises et des associations qui intègrent des personnes éloignées de l’emploi. Jean-Marie Marx a ainsi pu rencontrer le personnel de STD Pro. Dans cette entreprise, spécialisée dans la numérisation et le routage de documents, 85 % de ses salariés sont en situation de handicap. « Une entreprise inclusive fait l’effort de choisir des chômeurs de longue durée, des décrocheurs ou encore des travailleurs handicapés, explique-t-il. Elle a le mérite de développer des capacités d’accueil pour ces publics. Et nous, on y croit car si le chômage est élevé, il y a paradoxalement de entreprises qui cherchent des compétences ».

Apprendre à vivre de sa passion

Faire reculer le chômage autrement est l’un des crédos de Synergie Family, partenaire marseillais du projet lauréat « Right to Repair ». Le principe : mobiliser le meilleur des ressources technologiques et de l’innovation sociale au profit des plus éloignés de l’emploi. « On a par exemple ici à Marseille des femmes passionnées de couture, raconte Laurent Choukroun, directeur de l’association. Elles sont au chômage et n’osent pas imaginer qu’elles pourraient être payées pour ce qu’elles aiment faire. À nous de leur apprendre cette démarche ». En Provence, mais aussi en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, le projet s’est fixé l’objectif d’accompagner 1 500 personnes. Elles vont bénéficier notamment de l’expérience de la start-up Chance, autre partenaire de l’opération « Right to Repair », célèbre pour avoir su mettre le digital au service du social.

Le sourcing jusqu’au pied des HLM

Cette visite a permis aussi au haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi d’apprécier l’importance du maillage territorial pour rapprocher les demandeurs d’emploi des entreprises en recherche de compétences. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, le premier bailleur social de la région, 13 Habitat, ne se contente pas de construire et de gérer des logements sociaux. « Les jeunes des cités manquent cruellement de confiance en eux, constate Lionel Royer Perreaut, maire des 9è et 10è arrondissements de Marseille et président de 13 Habitat. Ils ignorent de quelle manière pourrait être leur avenir. À nous donc de détecter parmi eux ceux qui ont des talents manuels, littéraires ou artistiques. Il faut les aider à en vivre ».

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform