1er anniversaire de la loi avenir professionnel: Philippe Debruyne (Certif’Pro) plaide pour « l’effectivité des droits » dans le cadre de la réforme

Une année après la promulgation de la loi du 5 septembre 2018  pour la liberté de choisir son avenir professionnel, Philippe Debruyne, président de l’association paritaire Certif’pro, dresse un bilan des actions de l’association et envisage les mois à venir.

Par - Le 05 septembre 2019.

« On a les mains dans le cambouis ! On travaille beaucoup car il y a encore de nombreux points à caler », constate pour le Quotidien de la formation Philippe Debruyne, président de Certif’pro [ 1 ]Association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle créée en décembre 2018 pour assurer délivrance de CléA auparavant assurée par le Copanef. Depuis le 5 septembre 2018, l’association n’a pas chômé. Le premier semestre 2019 a été consacré à refaire fonctionner CléA [ 2 ]Certification sanctionnant l’acquisition du socle de connaissances et de compétences professionnelles, la  mise en œuvre de la réforme ayant  occasionné « un trou de 8 mois » pour les salariés et les demandeurs d’emploi. Préalablement financée par les partenaires sociaux via le Fonds paritaire, la certification ne l’était plus avec la réforme (lire notre article).

CléA opérationnel

 « On a trouvé des solutions, on les a construites  avec  le Haut-commissariat  au développement des compétences pour le financement et opérationnellement avec Pôle emploi », se félicite Philippe Debruyne.  L’association s’est aussi  rapprochée des Régions, « À terme, nous voulons que l’évaluation préalable soit prise en compte dans les marchés, comme c’est le cas dans les Hauts-de-France et dans les Pays de la Loire ». CléA étant depuis le 26 août éligible à la Pro A [ 3 ]Nouveau dispositif qui permet aux salariés, notamment les peu qualifiés, de se former pour leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi.,  Certif’Pro compte sur le portage par les entreprises, pour que le compteur redémarre  « On attend de voir comment cela prend sur le terrain ».

Fongecif, Transition Pro

Autre mission de Certif’pro, l’animation du réseau des associations paritaires Transition Pro qui valident et financent le projet de transition professionnelle (elles remplaceront les Fongecif au 1er janvier 2020). « Pendant l’été, nous avons obtenu de la DGEFP un cadrage des frais de gestion qui déterminent  les moyens dont les associations Transition Pro vont  disposer. Cela impacte le plan de transformation des Fongecif, y-compris la dimension RH? pointe le président de Certif’Pro? Ce n’est pas rien ! »

Chantiers

Restent encore de nombreuses questions sur la table. Systèmes d’information ; mise en place du droit des démissionnaires ; continuité de service du conseil en évolutions professionnelle entre les Fongecif aujourd’hui et les structures choisies par France Compétences au 2 janvier ; convergence des critères et des règles avec France compétences concernant le CPF de transition… Un rétro-planning sur ces points est prévu avec France compétences en ce jour anniversaire de la promulgation de la loi. D’autres rendez-vous seront fixés avec la DGEFP pour les aspects réglementaires.

Préfiguration

« Notre fil à plomb, c’est l’effectivité des droits » prévient Philippe Debruyne. Certif’pro s’attache à voir comment la loi se traduit concrètement pour les personnes sur le terrain.  « Nous avons été force de proposition sur CléA et cela devrait démarrer maintenant en septembre. Malheureusement, qu’on le veuille ou non, l’année 2019 est une année blanche et nous veillons à ce qu’elle ne soit pas noire. Notre objectif est que 2020 ne soit pas une année blanche. » Dans l’attente des arbitrages,  Certif’Pro se structure autour de ses 2 missions en embauchant  un/une délégué/e général/e en poste pour début octobre. Un mois clé, puisque seront mises en place des gouvernances de préfiguration en anticipation du changement du 2 janvier, « afin que le tuilage se fasse entre le système des Fongecif et celui des Transition Pro, et qu’il y ait une gouvernance de préfiguration qui puisse discuter, avec l’appui des directeurs de Fongecif, les conventions d’objectifs et de moyens des associations Transition Pro pour 2020-2022. »

Notes   [ + ]

1. Association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle créée en décembre 2018 pour assurer délivrance de CléA auparavant assurée par le Copanef
2. Certification sanctionnant l’acquisition du socle de connaissances et de compétences professionnelles
3. Nouveau dispositif qui permet aux salariés, notamment les peu qualifiés, de se former pour leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform