Assurée de son financement, CléA retrouve ses marques

Mise à mal depuis le lancement de la réforme début 2019, la délivrance de la certification CléA devrait repartir à la hausse. Fort des garanties financières obtenues du haut-commissariat aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, Certif’Pro relance un appel à habilitation pour de nouveaux organismes évaluateurs.

Par - Le 23 mai 2019.

Certif’Pro [ 1 ]Nom d’usage de l’Association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle créée en décembre 2018 pour assurer délivrance de CléA auparavant assurée par le Copanef a bouclé le budget de la certification CléA pour 2019 et 2020 assure son président Philippe Debruyne au lendemain du  conseil d’administration de l’association le 16 mai dernier qui l’a confirmé à son poste.

Assurer la pérennité

Une nécessité car la certification, dont le financement était assuré jusqu’au 28 juin, devait impérativement assurer sa pérennité. Dans un contexte périlleux  « Notre modèle fonctionne avec un nombre de certifications conséquent, du niveau de 2018. » analyse Philippe Debruyne « Or, avec la réforme, CléA s’est effondrée, puisque nous enregistrons une chute de 80 % depuis le début de l’année. » (voir notre article).

Certif’Pro a reçu la veille de son CA un courrier du haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, Jean-Marie Marx, lui garantissant une ligne budgétaire dans le Pic [footnote]Plan d’investissement dans les compétences]) « Elle sert à financer les évaluations préalables. La formation est bien comprise dans les pactes régionaux d’investissement dans les compétences, mais les évaluations préalables n’avaient pas été prises en compte. »

Cette prestation étant évaluée à 15 millions d’euros par an, en se fondant sur les chiffres de 2018, les besoins jusqu’à la fin de l’année seront proratisés. A terme, l’intention est d’inclure les évaluations préalables également dans les Pactes régionaux.

Système d’information interopérable

Certif’Pro est en discussion avec la DGEFP  et le haut-commissariat pour financer le système d’information nécessaire à la gestion de CléA et CléA numérique. Jean-Marie Marx  a assuré que 200 000 euros pour l’année feraient l’objet d’une ligne du Pic dédiée à la modernisation des systèmes d’information. Une somme appelée être adaptée aux besoins.

Par ailleurs, pour garantir le modèle économique, le conseil d’administration a acté de facturer plusieurs prestations aux organismes évaluateurs. 20 euros pour l’évaluation préalable, 5 euros pour la délivrance du certificat CléA, 10 euros pour la certification de CléA numérique. Les partenaires sociaux  ont aussi prévu des frais de dossier sur les demandes d’habilitation des organismes.

Relance

Certif’Pro va relancer une campagne habilitation pour de nouveaux organismes qui voudraient proposer CléA et une autre pour CléA numérique. Avec un changement toutefois. « Dorénavant, nous n’habiliterons plus que des organismes évaluateurs. Il n’y aura plus d’habilitation pour la formation. Quiconque voudra former à CléA pourra le faire. Notre responsabilité d’évaluateur c’est la qualité de la certification et de l’évaluation. Il existe d’autres habilitations pour la formation » indique Philippe Debruyne.

L’avenir de CléA assuré pour les demandeurs d’emploi, il l’est aussi pour les salariés. « Nous avons obtenu très tôt un accord de principe du cabinet de l’éligibilité de CléA à la ProA. Ce qui devrait passer par une ordonnance en juillet, espère-t-on. »

Certif’Pro veut rattraper le retard pris dans le nombre de prestations prescrites d’ici la fin de l’année. « Nous devons être opérationnels en septembre et que ça redémarre comme en 2018 ! » souhaite Philippe Debruyne.

 

Certif’Pro a nommé ses instances lors du conseil d’administration du 16 mai 2019. Elles sont élues pour 4 ans, avec une alternance de la présidence à mi-mandat

Philippe Debruyne (CFDT), président

Marie-Christine Oghly (Medef), vice-présidente

Bertrand Demier (CPME), trésorier

Angeline Ledoux (FO), secrétaire

Deux commissions ont été installées :

  • La commission transitions professionnelles, pilotée par Philippe Debruyne
  • La commission certification, pilotée par Xavier Royer (Medef) et Aline Mougerot (CFTC)

 

Notes   [ + ]

1. Nom d’usage de l’Association nationale pour la certification paritaire interprofessionnelle et l’évolution professionnelle créée en décembre 2018 pour assurer délivrance de CléA auparavant assurée par le Copanef

Centre Inffo vous conseille également

Afnor